Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entreprendre dans un réel en expansion - Page 8

  • Les professionnels des Etudes Marketing et d’Opinion constituent un collectif interprofessionnel pour réinventer leur événement annuel

    Pin it!

    Recreation.pngVoici le texte du Communiqué de Presse relatant la naissance du collectif Recréation, qui vient de se mettre en place et qui regroupe une part très significative des intervenants du secteur des études.

    _____________________________________________________________________________________
    Communiqué de Presse du 25 janvier 2011

    Les principaux acteurs du secteur des Etudes marketing & Opinion estiment aujourd’hui que leur profession ne dispose plus d’un évènement annuel qui soit à la fois représentatif de la diversité et du dynamisme de ce secteur et suffisamment attirant pour les acheteurs et utilisateurs d’études.

    De ce constat est né le Collectif «Recréation» dont la vocation première est de définir ce qui devra être le nouveau lieu de rencontre incontournable des acteurs et utilisateurs d’études : finalité, contenu, forme, organisation, thèmes, publics …

    Cette initiative spontanée a connu un succès fulgurant, symptomatique de l’urgence de la démarche : en seulement 4 semaines, plus de 55 instituts d’études – dont 12 du Top 20 - et sociétés prestataires se sont fait représentés au sein du Collectif, qui compte près de 100 membres.

    L’objectif du collectif est la rédaction d’un cahier des charges bâti sur l’analyse des expériences passées et des attentes, et nourri d’innovations. Ce cahier des charges sera ensuite transmis fin mars 2011 aux sociétés organisatrices d’évènements.

    Utilisateurs et acheteurs d’études, instituts, sociétés de terrain, de traitements de données, fournisseurs de logiciels, chercheurs, instances représentatives du secteur … tous les professionnels des Etudes Marketing et Opinion sont invités à participer à cette réflexion.

    Pour nous rejoindre, il suffit de s’inscrire au groupe “Recréation” sur Linkedin : http://www.linkedin.com/groups?about=&gid=3701284&trk=anet_ug_grppro

    Les entreprises déjà représentées au sein du Collectif Recréation :
    ABC Marketing, Actudes interviews, Actiplay, ADN, Ami Software, Areyounet, Askia, Audirep, BVA, Callson, Cint AB, Concomitance, Côté Client, Cyble Marketing, CRM Metrix, Datacall, Double Précision, EDfield, EDinstitut, Equal, Ellipsa, Enov Research, Gent Area, GFK-ISL, GMI, GMV Conseil, GN Research, GN Operations, Harris Interactive, Ifop, Impact mémoire, L'Institut des Mamans, Ipsos, Le Terrain, LH2, Linkfluence, Marketresearchnews.fr, Mica, MV2 Conseil, MSM, NETETUDES, Nomen, Numsight, Nxa-Nouveaux Armateurs, Occurrence, Opinion Way, OTO Research, Reference Fieldwork , Research Now, Reperes, Respondi, Sky Consulting, Socio Logiciels, Sorgem, SSI, Strategir, Synovate, Toluna, TNS direct, TNS Sofres, Update France, Voxco, WSA, Zed Marketing Research.
    La liste est régulièrement mise à jour sur le lien suivant :
    http://docs.google.com/document/pub?id=1kWQ-mgmcGzlNEC8sqD22UP74J-gzidmaan8jiZeEMvA

    Contact bureau du collectif Recréation :
    Guillaume Weill, François Abiven
    ________________________________________________________________


    Le Communiqué de Presse est également disponible à l'adresse suivante où il peut être téléchargé en pdf : https://docs.google.com/document/d/1GhvB1ezCLu06OZc9aispws9n_6aI3iXtw7NpeJq5dzo/edit#
    N'hésitez pas le transmettre à vos différents contacts (presse, blogs ...)

  • Reperes au SEMO 2010

    Pin it!

    Semo2010.gif

    A l’occasion du SEMO 2010, toute l’équipe Repères sera ravie de vous accueillir sur son stand B20 pour échanger sur votre actualité.

    Dans le cadre de cette manifestation, Repères interviendra comme chaque année lors de deux ateliers durant lesquels nous vous présenterons nos dernières avancées en matière d’outils d’études.

     

    Mercredi 3 Novembre – 15h30 : découvrez comment réaliser vos tests de produits à des coûts imbattables et prenez de la hauteur avec les réseaux Bayesiens pour des recommandations vraiment opérationnelles.

    Des consommateurs vivant ou travaillant à proximités des locaux de Repères viennent chercher vos produits pour les tester chez eux avant de se connecter sur notre site pour exprimer leur opinion.

    Si vous souhaitez aller au-delà de l’identification des meilleures formules, nous vous proposons d’utiliser les réseaux Bayésiens afin de mettre à jour et de hiérarchiser les principaux leviers d’optimisation de vos offres les plus prometteuses.

    Inscrivez-vous directement à cette conférence en cliquant ici.

     

    Jeudi 4 Novembre – 15h30 : la communication non verbale au service de la décision.

    On estime que le non verbal pèse pour plus de 80% dans la communication humaine ; pourtant la quasi totalité des Etudes Marketing repose uniquement sur une analyse du verbal. Repères présente ses derniers travaux et solutions intégrant la mesure et l’analyse de la communication non verbale pour une vision holistique du consommateur : tests et screening de concepts ou de produits, identification de l’engagement émotionnel associé à un discours...

    Inscrivez-vous directement à cette conférence en cliquant ici.

  • Le Datamining de Repères intervient dans deux congrès scientifiques

    Pin it!

    Présent lors de deux congrès scientifiques majeurs en 2010, Sensometrics (Rotterdam, 25-28 juillet) et Eurosense (Bilbao, 5-8 Septembre), le département Datamining de Repères a présenté deux utilisations originales des Réseaux Bayésiens dans un cadre R&D :

    - la compréhension des perceptions sensorielles des consommateurs et leurs liens avec les données techniques des produits (pour la R&D de Kraft).
    - la construction d’une typologie de consommateurs en fonction de leurs troubles digestifs (pour Danone Research).

     

    Pour plus d'informations sur ces travaux, n'hésitez pas à contacter Fabien Craignou, responsable Datamining à Repères.

  • Market Research News, un nouvel outil de découverte des instituts d'Etudes Marketing

    Pin it!

    marketresearchnews.pngLancé depuis peu, le site marketresearchnews.fr a pour vocation de faciliter le repérage des annonceurs dans l'offre des instituts d'Etudes Marketing.

    Ce site est animé par Thierry Semblat, qui est très au fait des enjeux de notre métier, ayant lui même exercé des responsabilités en institut d'Etudes puis en service Etudes chez l'annonceur.

    Repères fait partie des instituts référencés : nous avons été particulièrement séduits par le principe d'un panorama des outils accessible via un moteur de recherche thématique (retrouvez ici les outils Reperes présentés sur le site)

    En souhaitant plein de succès à ce nouveau site qui participe à la mise en avant de notre profession et de ses expertises !

  • Reperes reçoit le soutien d'OSEO pour ses travaux sur le non verbal

    Pin it!

    logo videoetude fond blanc.pngIl y a maintenant plusieurs années que nous nous intéressons à Repères à la problématique de la communication non verbale. L'idée fondatrice de ces travaux est de redonner au corps la place qu'il mérite dans nos processus d'études : on dit souvent que le non verbal pèse pour plus de 80% dans la communication humaine et pourtant la quasi totalité des études marketing repose uniquement sur l'analyse de la communication verbale via le déclaratif de l'interviewé. A l'inverse les techniques d'observation usuellement utilisées ont tendance à se focaliser sur les comportements jusqu'à en oublier le déclaratif.

    Notre propos est d'apporter aux études une vision holistique du répondant qui intègre verbal et non verbal.

    Nos premieres expérimentations, menées en collaboration avec Franck Saunier, ont fait l'objet d'une intervention au congrès Esomar en 2008 (Cf article, sous copyright ESOMAR) et d'une présentation à la journée des études UDA ADETEM en janvier 2009 (Cf interview de Franck Saunier sur le Blog de François Laurent).

    Il s'agissait à ce stade de démontrer comment une démarche qualitative pouvait être enrichie par une analyse vidéographique fine utilisant notamment les techniques de ralenti de l'image et d'identification de l'asynchronie geste-parole : nous avons ici accès à une communication qui se réalise à l'insu même du sujet, et dont la mise à jour offre la possibilité de détecter dans un énoncé ce qui relève d'un discours de convenance ou ce qui relève au contraire d'un discours signifiant avec un fort investissement émotionnel du sujet ; soit le non verbal comme outil de détection du verbal pertinent.

    Depuis nous avons poursuivi nos investigations en appliquant ces enseignements à une approche quantitative de screening de concepts : la prise en compte de la réaction non verbale au concept allait-elle nous permettre de mieux discriminer les concepts les plus performants ?

    Les premiers résultats que nous avons obtenus sur la base d'un pilote sont extrêmement prometteurs : nous avons bâti une première échelle de mesure de la réaction non verbale à un concept (issue de la combinaison de plusieurs critères comportementaux objectifs et relativement aisés à codifiés). Cette échelle de mesure non verbale permet d'identifier un niveau d'adhésion émotionnelle au concept, et lorsqu'elle est combinée avec la mesure déclarative classique d'intérêt, apporte une valeur ajoutée très significative à l'analyse des résultats.

    Ainsi, dans notre exemple pilote, 8 idées de nouveaux produits étaient testées :

    Sur la base d'une analyse purement déclarative, nous aurions conclus de la sorte :
    . 1 concept performant à retenir,
    . 5 concepts "moyens" non discriminés entre eux,
    . 2 concepts rejetés

    Lorsque nous combinons verbal et non verbal, il s'avère que 3 pistes méritent d'être retenues :
    . Le concept le plus performant en déclaratif génère également une forte adhésion émotionnelle,
    . 1 des 5 pistes non discriminées se distingue également par la forte adhésion émotionnelle qu'elle suscite, tandis que les 4 autres  concepts génèrent un intérêt mou qui reste de l'ordre du déclaratif,
    . 1 des 2 concepts globalement rejeté est à retenir : il s'avère très segmentant et génère un fort engagement émotionnel chez toutes les personnes se déclarant intéressées, même si elle sont minoritaires.

    Parallèlement un des autres délivrables du protocole est la possibilité de mettre à jour la grammaire gestuelle utilisée par les répondants lorsqu'ils décrivent les bénéfices inférés à ces nouveaux produits.

    Nous sommes donc en mesure d'identifier les pistes les plus prometteuses et de recommander à l'annonceur une grammaire gestuelle à mettre en scène pour favoriser la bonne communication des bénéfices produits.

    Ces résultats préfigurent d'un potentiel très important pour ce type d'approche et nous ont conduits à solliciter un financement OSEO, qui vient de nous être accordé, et qui nous permettra de poursuivre nos travaux dans deux directions :

    . Tester la pertinence de l'approche dans le cadre des sniff-tests et des tests de goût, avec là encore la création d'échelles de mesure d'adhésion émotionnelle reposant sur la communication non verbale,

    . Rechercher des partenaires technologiques pour valider la possibilité d'une automatisation de la codification des réactions non verbales afin de gagner en productivité lors de l'analyse.

    A suivre ...

    (N'hésitez pas à nous contacter pour une présentation détaillée de ces travaux)